Alain Simon le site
Diaporama Tableaux
 
Aller au Blog de Jean-Michel Robert

Mes Joyeusetés

Aller au contenu | Aller au menu | Aller à la recherche

vendredi 31 août 2007

coupable

oeuf à la Cook

Lire la suite

jeudi 30 août 2007

expérience

au hasard

Lire la suite

les voix

et la folie

Lire la suite

l'harmonie suspensive

au détour

Lire la suite

spirale

Il y a soudain le désir d'un vocabulaire neuf, très crû, avec l'apparition de la sueur face aux roses de porcelaine qui surprennent toujours les amateurs d'objets rares. Et pour fariner d'amitié ce qui demeure d'une épaule après l'amour, tout lyrisme épuisé.
Des mots d'aventure, des mots d'aucun métier, celui de vivre mis à part. D'aucune chambre indiquée sur les guides pour touristes espérant des meubles un grand soupir de soulagement lorsqu'ils se couchent.
Nous n'avons que la spirale comme figure du temps qui passe et un arbre pour nous écouter parfaire une oeuvre commencée autour d'un feu de brousse : Tu m'as bien tourmenté, tu t'es payé ma tête.
Plus tard j'ai donné dans la magie, je t'ai acheté au lieu d'une couronne un serpent. Son élégance : était-ce un piège, une leçon ?
Mais d'une étrangeté une autre bien plus concrète a surgi qui demandait à détruire les temples, les églises, les pagodes, et à t'injecter, au nom de l'esprit, un antidote.
La religion a ses bizarreries, ses maladies. Je te lave de tout soupçon, tu es une innocente. Tes dents sont mes totems, ta peau est mon dessert - ne tenant pas à conclure, après un cri très immodeste, notre dialogue avec des marrons froids, du lait déjà tourné.
"Sans rancune !.. A bientôt !.. Okay, alors !"
Pirateries, fadaises débitées sur le port de Papeete sur le compte d'un vieux poète amoureux d'une fille très folle qui a la danse de saint-guy.

mercredi 29 août 2007

fond de cuve

Des après-midi de chiens jaunes à fuir comme la peste, sans aucune aventure possible sinon deux mains dressées en guise de fenêtre sur un ciel blet. Et plus prosaïquement un mort sur le trottoir.
Tahitiens, je m'accroche à vos chants gutturaux pour ne pas sombrer dans le malheur, disposant de si peu de temps pour apprécier à sa juste valeur ce fond de cuve : mémoire ou bien simple besoin de maquerelle, selon l'angle de vue.
Que dire de ma bonté ? Qu'elle est dépressive, qu'elle offre tout un orchestre en pâture aux requins : ils ne demandaient les bougres qu'un doigt bagué de frais.
Il faut être réglo ! affirme un légionnaire cloué au comptoir du Taina. J'ai une fille dans la poche, une autre sur mon chameau.
Petites, délirez ! J'attends avec une morgue de collégien que klaxonnent les cinq heures du soir - et que descende de sa Rolls Moïse épluchant ses bananes.
O mes ailes !

mardi 28 août 2007

Un pacte

Un pacte sans alphabet, caresse fragile : Perles ou larmes dans une corbeille de fruits.
Sous la nappe une lettre inachevée avec une écriture de chat qui dit Darling ! à un autre. Toutes sortes de comédies pour faire croire qu'on est vivants, en pleine santé.
Je n'ai pas voulu te dénuder sous les canisses, il y avait trop de musique dans ton ventre pour mon savoir, pour le pinceau qui est mon instrument de chirurgie.
Caméléon ou infirmière, l'avenir dira quel argument il te fallait opposer à mon règne, un goût pour les albums, un malaise peut-être à t'avouer complice d'un rapt.
Excès de courtoisie, tabac après l'amour - déjà me clouait dans mon enfance un regard de chien profond. Pirogue calcinée. Femelle ma divine.

dimanche 26 août 2007

capture

et non dialogue

Lire la suite

jeudi 23 août 2007

Revenons

à nos moutons

Lire la suite

mercredi 22 août 2007

le 11 mai 1943

à Takrouna

Lire la suite

Borodine

ding dong

Lire la suite

lundi 20 août 2007

Jackson

Et Max

Lire la suite

dans l'oeil

matrice

Lire la suite

savon

le cinglé

Lire la suite

dimanche 19 août 2007

Yves (Martin pêcheur et chasseur)

et l'inexistence

Lire la suite

société

sensible

Lire la suite

Sidney

Bechet ou pas

Lire la suite

sur l'ordre des poudreuses

ou sur l'or

Lire la suite

samedi 18 août 2007

relecture

en passant sur le blog

Lire la suite

mercredi 15 août 2007

Ave

le 15

Lire la suite

mardi 14 août 2007

le vent

la pluie

Lire la suite

lundi 13 août 2007

Saratov

Je suis assez hystérique en ce moment. Je réfléchis au non-sens des choses. Mais je ne suis pas seul : ma chienne Belle, les petits rats, les colombes. J'attends des nouvelles de ma fille Clémentine qui est à Saratov, sur la Volga, 18 heures de train depuis Moscou. Il y a des quartiers encore assez plaisants. Il faut marcher des heures durant car les bus ont des horaires excentriques. L'eau du robinet n'est pas potable. Oui mais il y a quelques fantômes rieurs, on peut se sentir bien même avec la soif.

Rachma

ni nov ni rien de plus

Lire la suite

adagio

cantabile

Lire la suite

dimanche 12 août 2007

je n'arrive pas

à dormir avec tous ces morts

Lire la suite

reprise

le gong

Lire la suite

promenade

idéale

Lire la suite

comme je m'emmerde

je tire mon chapeau

Lire la suite

Comme ça

pour me réveiller

Lire la suite

erreur

relative

Lire la suite

samedi 11 août 2007

alors ?

encore ?

Lire la suite

jeudi 9 août 2007

un petit truc

pour l'attente

Lire la suite

vous tenez le coup ?

en verve au matin frais

Lire la suite

mercredi 8 août 2007

ortie

pour vous faire patienter

Lire la suite

lundi 6 août 2007

suspension

arrêt momentané de jeu

Lire la suite

promenade

avant l'aube

Lire la suite

dimanche 5 août 2007

sommeil

petit cabinet des jeux

Lire la suite

samedi 4 août 2007

Gabriel

Péri

Lire la suite

endlich

alles in ordnung

Lire la suite

Finalement

content

Lire la suite

Je reviens

sur mon dernier billet

Lire la suite

la déception

ça devait

Lire la suite

vendredi 3 août 2007

de la vieille école

je suis

Lire la suite

Oui pour les chiens loups

et les chats...et les rats...et les serpents

Lire la suite

jeudi 2 août 2007

à présent

que...

Lire la suite

Il faut

que j'en finisse

Lire la suite

c'est vrai

dans le nez

Lire la suite

Toujours

à morander

Lire la suite

Toujours Morand l'ignoble et con

à propos (suite)

Lire la suite

Encore

Morand le bourge

Lire la suite

mercredi 1 août 2007

à présent

je ne me gêne plus

Lire la suite

Le type le plus bête

que j'aie connu

Lire la suite

On y va

le soir dans la vallée

Lire la suite

Tu dors Brutus

Et Rome est dans les fers

Lire la suite

Plus de nouvelles

ça se comprend

Lire la suite

Agnès

par Marie-Christine Brière

Lire la suite