L'isolement a ses effets pervers. On dit en sortir mais est-ce rentrer forcément dans le débat des idées ? Point de vue de l'extérieur, bien sûr, jour ou nuit selon le metteur en scène qui ne juge que par ses acteurs. La répartition des nains dans l'hémicycle ( et des géants dans la brousse) nous oblige à envisager des extrêmes. L'astuce de gouverner au centre reprend ce mythe d'une impartialité efficace. Prenons un exemple : les arbres à feuilles sont considérés comme verts, d'un vert naturel. Mais quand les fleurs surgissent, roses ou rouges, qu'en est-il ? Alors il y a le jaune comme garantie de la sérénité, comme efficacité garantie par la raison, ce domaine royal appuyé par le clin-d'œil solaire, Dieu ou machin, repère cynique et juste. Ayez, ô végétaux, des fleurs jaunes. Dont le suc est généralement vénéneux, mais qui aurait l'idée de s'en barbouiller jusqu'au trognon ? Allez-y, hommes qui n'avez peur de rien.