C'est la valse dans ce régime digne d'une république bananière. Rassurez-vous : un (ou une) psychotique en chasse un(e) autre. C'est le clou d'un spectacle sans foi ni loi, mais sans le côté craquant des westerns. Coïncidence ? sur une chaîne de télévision Ciné Géants, on repasse Rio Bravo. C'est con, Rio Bravo, mais l'actrice principale est bandante - ce qui est exclu dans le cas présent. Ben, faut dire que ce sont toutes des franchouillardes à faire vomir. Beurk a été limogé, mais à côté de ça la Basquaise se promène toujours avec le même balai dans le fion. Il y a du Poutine (et non du Raspoutine) dans l'air.