au lieu d'interroger l'univers, mais finalement ça revient au même : toi, moi, nous, peuplade à l'agonie. Oh que c'est loin l'Encyclopédie ! Je ne vais pas céder à la tentation de faire un mauvais jeu de mots, car, d'être mauvais supposerait un pouvoir et je ne l'ai pas. J'ai mis une citation d'Artaud dans mon prochain recueil, Le peigne dense, c'est simple : Je ne travaille jamais. Ce qui sort de moi est tiré au hasard. Et je pourrais écrire ou dire ou penser tout autre chose que ce que je dis ou pense et qui me représenterait aussi bien. C’est-à-dire tout aussi mal. C’est-à-dire pas du tout. Je ne suis pas là. Je ne suis plus là, à jamais. Salut, Momo !